Knowledge Management - Gestion des Connaissances

Recherche & Innovation
État des lieux Europe, France, PME

LAURENT Jean-Marc - OCSIMA Audit - Conseil - Développement - Formation

Recherche & Développement, Innovation

À quel niveau se situe l'effort de la France en R&D dans ce marché des connaissances ? Quels sont les investissements publics, des entreprises, des PME-PMI ?

Cette page et la page Importance et Intérêt de l'Innovation pour les Entreprises complètent toutes deux notre étude Knowledge Management, support de l'Innovation, stratégie des PME-PMI.

La Recherche et l'innovation en Europe - Économie (marché) de la (des) connaissance(s)

Conseil européen de Lisbonne de mars 2000, qui avait fixé pour objectif de faire de l'Union européenne "l'économie de la connaissance la plus dynamique et la plus compétitive du monde", les conclusions du Conseil européen de Barcelone (mars 2002) sont ainsi rédigées : "Si l'on veut réduire l'écart entre l'Union européenne et ses principaux concurrents, l'effort global en matière de recherche et développement (R&D) et d'innovation dans l'Union européenne doit être fortement stimulé, et l'accent doit être mis plus particulièrement sur les technologies d'avant-garde. En conséquence, le Conseil européen considère que l'ensemble des dépenses en matière de R&D et d'innovation dans l'Union doit augmenter, pour approcher 3% du PIB d'ici 2010. Les deux tiers de ce nouvel investissement devraient provenir du secteur privé."
Programme-cadre pour la compétitivité et l'innovation, pour atteindre les objectifs de Lisbonne 2000 : l'innovation dans une économie fondée sur la connaissance, précisé en 2002 : Plus de recherche pour l'Europe - objectif : 3% du PIB et mis à jour en 2003.

La stagnation de l'intensité de R&D menace gravement l'économie européenne fondée sur la connaissance (19/07/2005) : L'Europe consacre une part beaucoup plus faible de sa richesse à la recherche et au développement que les Etats-Unis et le Japon (1,93% du PIB dans l'UE contre 2,59% aux Etats-Unis et 3,15% au Japon). Cette situation s'explique en partie par un ralentissement dans le financement de la R&D par les entreprises. Un peu moins de la moitié des entreprises de l'UE15 ont des activités innovantes : La part des grandes entreprises ayant des activités innovantes est deux fois supérieure à celle des petites

La Commission va investir un milliard d'euros en faveur de la recherche dans le domaine des technologies de l'information et des communications (3 août 2005, R&D dans les TIC en % du montant total de R&D en 2002, EU15=18%, États Unis=34%, Japon=35%).

Croissance et emploi: la Commission présente 19 mesures pour dynamiser l'innovation et la recherche (octobre 2005) : "Les investissements de l'UE dans la recherche sont inférieurs de près d'un tiers à ceux des États-Unis, et le retard de l'UE en matière d'innovation ne s'est pas réduit au cours des dernières années. Parallèlement, des pays émergents tels que la Chine et l'Inde sont en train de devenir rapidement des centres de recherche et d'innovation de premier ordre. Pour répondre à ce défi, la Commission a présenté un plan d'action intégré innovation/recherche qui préconise une amélioration radicale des conditions de la recherche et de l'innovation en Europe." : An action plan to boost research and innovation.

Vers une Europe de l'innovation et de la connaissance : le rapport de l'EIROforum sur la politique scientifique : aide à la création d'ERA (European Research Area) pour atteindre les objectifs ambitieux qui permettront de faire de l'Europe la première économie fondée sur la connaissance.

R&D : l'Europe en perte de vitesse : Tandis que l'effort des États-Unis et de l'Asie en matière de recherche et développement ne faiblit pas, les investissements européens progressent nettement moins vite. La France fait quant à elle plutôt bonne figure.

Tableau de bord pour l'innovation: des résultats mitigés : (12 janvier 2006), "évalue cinq aspects clés de l'innovation: les moteurs de l'innovation, la création de connaissances, l'innovation et l'esprit d'entreprise, les applications et la propriété intellectuelle. De plus, il propose une nouvelle évaluation de l'efficacité de l'innovation et développe une approche sectorielle spécifique. ... En fonction de leurs performances d'innovation, le tableau de bord répartit les pays européens en quatre groupes:

L'Europe comble le fossé transatlantique de l'innovation (fév. 2007) : Entre 2002 et 2004, 42% des entreprises de l'industrie et des services de l'UE27 (33% en France) ont mené des activités d'innovation sous une forme ou une autre. et le font plus souvent en collaboration avec leurs clients (14%, France : 20%) et leurs fournisseurs (17%, France : 26%) qu'avec des universités (9%, France : 10%) et des instituts publics de recherche (6%, France : 7%).

La Recherche et l'Innovation en France

Financement de la Recherche et Développement (R&D)

L'effort français de recherche et développement (R&D) : En 2002 l'effort global de R & D en France est dans la moyenne européenne (DIRD = Dépenses intérieures brutes de R&D, DIRDen%PIB France=2.26% du PIB, moyenne EU15=1.93, Allemagne=2.52, Suède =4.27, États Unis=2.67, Japon=3.12), mais l'effort des entreprises françaises est parmi les moins dynamiques (2003, DIRDE en % PIB France=1.36, Allemagne=1.73, États Unis=1.81, Japon=2.32).

En 2002, les crédits budgétaires consacrés à la R & D placent la France en première position en Europe (France=1.03% du PIB, Allemagne=0.81, États Unis=1.05, Japon=0.71). Le financement public de la R & D réalisée par les entreprises : il comprend à la fois le financement des travaux de R & D commandités par les administrations et les aides incitatives pour des recherches menées par les entreprises à leur propre initiative ou en réponse à des orientations données par les pouvoirs publics. Le financement public de la R & D réalisée par les entreprises

La Recherche Publique

La différence de perception de la recherche en Europe ("recherche précompétitive") et en France, la difficulté de l'évaluation des chercheurs, le manque de culture scientifique de gouvernants, l'age et les responsabilités des directeurs de recherche, ... les raisons sont nombreuses, mais la recherche est en crise :

L'Innovation Industrielle

Le retour en grâce de l'innovation : Pour les 166 premières entreprises françaises, la politique d'innovation revient au coeur des préoccupations stratégiques. (Journal du Management, 16/03/2005)

Le rapport de J-L Beffa : Pour une nouvelle politique industrielle (janv. 2005) : promotion de Programmes Mobilisateurs pour l'Innovation Industrielle (PMII) et la création de l' Agence de l'Innovation Industrielle (AII), dotée d'un milliard d'euros avant la fin de l'année pour la sélection, l'évaluation et et le suivi précis des programmes mobilisateurs pour l'innovation industrielle, fonction de prospective et veille technologique.

Chirac passe "résolument à l'offensive" (30 août 2005) : "partir à la conquête des emplois de demain ... Parce que l'innovation, c'est la condition nécessaire pour créer, sur notre territoire, des emplois hautement qualifiés. Parce que c'est la meilleure réponse aux délocalisations".

Économie de l'Immatériel

Économie de l'Immatériel (déc. 2006) : "Une économie qui n'a pas de fondement physique, mais qui place la capacité intellectuelle, la connaissance, l'imagination, l'innovation et la recherche au coeur de la création de valeur.
La France dispose d'atouts majeurs, mais nous gacherions ce potentiel si nous ne savions pas surmonter nos handicaps :

Les Pôles de Compétitivité en France

Le Ministre de l'Industrie a annoncé le lancement des Forums du financement de l'innovation et de la compétitivité. Un pôle de compétitivité résulte de la combinaison, sur un même territoire,

L'Innovation vecteur de croissance

Les cahiers de l'ACFCI (mars 2007) : "Brevets, talents, connaissance... La croissance des entreprises comme des territoires se joue sur l'immatériel. C'est pourquoi le réseau consulaire veut aider toutes les PME-PMI à accroître leur capacité d'innovation."

L'industrie en France en 2006 - Rapport de la Commission permanente de concertation pour l'industrie (CPCI) - Édition 2007

Une série de rapports :

investissements incorporels

intensité effort r&d

Les PME françaises investissent peu en Recherche et Innovation

Chercheurs dans les entreprises européennes
En France, les entreprises de moins de 250 salariés emploient moins de 25% des chercheurs du secteur des entreprises.

Le choix des PME

D'après cette enquête de KPMG pour le Medef (décembre 05) : "Les dirigeants de PME intègrent, de plus en plus, dans leur démarche l'innovation comme un facteur clef de compétitivité. Innovation dans tous les domaines, pas seulement dans la mise au point de produits nouveaux mais aussi dans les méthodes de ventes, de distribution, de packaging et de design, dans les méthodes de production et dans les services offerts à la clientèle. Innovation marketing plus qu'en R&D ou en recherche fondamentale, innovation pragmatique et opérationnelle."

Raison = Morosité du climat économique et social ?

Malgré les exhortations et les aides en faveur des PME, celles-ci ne suivent que peu le chemin de l'Innovation, chemin de la croissance et au moins de la pérennité. En cause la morosité du climat économique et social ? PME-PMI : le moral des patrons rechute, enquête Ipsos 29 mars 2005 et son diaporama, surtout les PME françaises : Les PME européennes prudentes pour 2005. En 2006 Les PME-PMI entrent en convalescence : "Au fond, la majorité des PME-PMI françaises lutte pour stabiliser l'activité, beaucoup plus qu'elles ne pensent au développement.". En 2007 : "L'état de santé des PME-PMI reste fragile" (février) a contredit rapidement "Les PME sont en forme" (janvier).

Raison = Des idées non exploitées

Les PME au coeur du processus d'innovation (JDN solutions, enquête Oséo en mai 2005 auprès de 1 000 PME) "56% des répondants ont une ou plusieurs idées innovantes en attente de réalisation. Seuls 8% des entreprises interrogées sont véritablement organisées pour innover de manière régulière Parmi les raisons avancées expliquant la non exploitation de ces idées figurent le manque de temps personnel du dirigeant (59%), le manque de ressources financières de l'entreprise et la difficulté d'accès au crédit pour l'innovation (39%), le risque de fragilisation en cas d'échec (26%) et le manque de personnel qualifié (25%)."

Knowledge Management - Innovation - PME-PMI

Cette page et la page Importance et Intérêt de l'Innovation pour les Entreprises complètent toutes deux notre étude Knowledge Management, support de l'Innovation, stratégie des PME-PMI.


LAURENT Jean-Marc - Conseil Gestion des Connaissances - OCSIMA Consultant Knowledge Management
Valid XHTML 1.0 Strict Dernière révision février 08 Plan du site OCSIMA Pour nous écrire, cliquez ici :